Sandro (à droite) avec son coach Magnus Turegård